Blog de patrick

Publié le par Correcteurs bénévoles

Voici la correction du blog de patrick

Roman">Une réalité que personne n'ignore, le phénomène des enfants de la rue prend des allures inquiétantes qui menacent  l'ordre public et la paix. Le vécu de tous les jours semble confirmer le fait [ Le vécu de qui ? ne laissez pas le lecteur dans le vague, il a horreur de ça ;)]. Confrontés à un problème de survie, les enfants de la rue communément appelés shégués se permettent les actes de violences pour faire face aux exigences de la vie.Jadis vivant  d'une simple mendicité,aujourd'hui , ces enfants s'organisent  en bandes et commettent des forfaits à la vue de tous , quelques fois  avec les forces de l'ordre.


Certains sont très jeunes mais dorment à la belle étoile. Ils sont obligés pour se nourrir si pas de voler à l'arrachée,de mendier. S'ils ne sont pas obligés de voler à l'arrachée pour se nourir, ils doivent mendier.Rien n'est fait pour les faire sortir de

Avec la criminalité qui se développe à kinshasa,le pire à craindre pour les années  à venir c'est de voir ces enfants être sollicités pour commettre des crimes ou adhérer à des bandes criminelle . Le danger est bel et bien réel, il est urgent de réfléchir sur ce phénomène shégué qui prend de plus en plus d'ampleur. La crise ne justifie pas les faits . L'interêt public et les droits de l'enfant sont menacés. L'autorité étant passive devant cette urgence,nous avons tous le devoir de promouvoir la paix et l'harmonie dans nos relations quotidiennes. L'avenir de l'Afrique depend de la valeur que nous accordons à l'interêt public et au bien-être de l'enfant. Le chemin de l'école reste le moyen le plus efficace pour le cas de kinshasa pour faire face à ce phénomène des enfant de la rue.Il est du ressort des autorités de créer des structures pour rendre cela possible.
Voilà,
Flori@n
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article